LEWANDOWSKI Monsieur BUTEUR

Dans un match ce n’est pas simple de marquer, explique le buteur polonais du Bayern de Munich.

Notamment, lorsque vous êtes fatigués. 90% des buts, c’est la tête qui fonctionneet votre niveau de concentration qui influe.Si vous êtes fatigués, automatiquement, votre reflexion est plus lente. Et l’espace-temps, lui, n’est pas réduit…. Dans la surface de réparation on a seulement 0,1, peut être 0,2 seconde pour réfléchir, prendre notre décision et interagir avec le ballon. C’est là qu’on en vient à l’entrainement, car il n’y a pas d’autre endroit pour construire des mouvements automatiques et des tirs automatisés.

Qu’ils soient du pied gauche, du pied droit…peuimporte. Il faut ^petre prêt.Il ne faut m^me pa sy penser, il faut le faire. Au contraire, si vous pensez trop à votre geste, c’est contre productif. Votre corps et votre pied doivent fonctionner de pair et faire le bon geste automatiquement. C’ets une partie de mon boulot. Parfois, si vous voulez remporter un match, ça se joue à rien, des petits détails qui, eux font la différence.

La concentration et l’attention que l’on prête aux détails, c’est la clé.

Il ne s’agit pas uniquement du talent ou de l’instinct. Si vous ne faites aucun effort, votre niveau ne changera jamais. Au contraire l’instinct se travaille. Comme les réflexes, la concentration, l’impulsion de votre tête à vos jambes… Vous ne savez jamais ce qui va arriver, donc il faut être préparé. Parfois, vous ne pouvez même pas expliquer autrement ce que vous faites que par le travail et la répétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *