ESSAI DE REPONSES SUR LA PREPARATION PHYSIQUE

Cet article inspiré par les travaux de Frederic AUBERT, professeur EPS du département formation INSEP, se veut être pédagogique et précisé les différents modes de pratique possibles dans la séance d’entraînement de football, pour les plus curieux et moins avertis.

Le concept de préparation physique générale (PPG) est devenu obsolète. Mais comment préparer nos joueurs à une meilleure capacité athlétique.

Prendre soin de son corps

L’objectif est de permettre:

*plus grande capacité de reproduire la performance

*faciliter les temps de récupération et limiter les risques de blessures

*Individualiser les besoins en fonction du poste ou de l’âge

Bien faire et Savoir faire

Or si le concept de PPG se désintègre, il serait hatif de voir la PPI Préparation Physique Intégrée comme unique réponse. Une approche moderne de la PP offre plusieurs voies que je vais vous développer.

PREPARATION PHYSIQUE DISSOCIEE

PREPARATION PHYSIQUE ASSOCIEE

PREPARATION PHYSIQUE INTEGREE

LA PREPARATION PHYSIQUE DISSOCIEE sépare complètement la partie dite »physique » et celles « technique et/ou spécifique ». Cette séparation vise à mieux atteindre le développement paramétré des qualités physiques. En début de saison, avec du temps et un effectif complet, cette méthode peut être choisie, mais avec un nombre de séances réduites dans la semaine et en fonction du niveau de pratique, la préparation physique DISSOCIEE sera chronophage.

LA PREPARATION PHYSIQUE ASSOCIEE, ici dans la séance l’entraîneur et le préparateur physique se partagent le temps de séance et emboîtent leurs contenus et charges de travail alternant leurs interventions. Par exemple:

Echauffement (PP) – Exercices techniques. – travail de vitesse (PP). – situation spécifique en collectif partiel. – renforcement musculaire (PP). – jeu spécifique en collectif total. – aérobie et stretching (PP). – retour au calme. Si le coach possède les compétences il peut se charger lui même de l’ensemble de la séance.

LA PREPARATION PHYSIQUE INTEGREE L’entraîneur, en jouant sur les variables didactiques du football, sollicite une ou successivement plusieurs filières énergétiques.La PP peut donner une dominante d travail (vitesse, endurance, renforcement musculaire…) au travers de formes spécifiques (jeux, situations, exercices) cette forme est préconisée chez les jeunes sportifs, même si la quantification de travail et la précision des efforts sont moins précis si on ne possède pas de GPS.

Si l’on vise le tranfert du physique vers la technique gestuelle, la PP peut intégrer des exercices issus de l’analyse de la tâche sportive: les qualités physiques sont sollicitées dans les formes gestuelles spécifiques à l discipline au regard des contraintes bio-mécaniques et énergétiques (temps d’efforts).

En synthèse on peut dire que le niveau d epratique et le moment dans le cursus du footballeur peuvent décider d’une articulationninversée de ces trois approches de la PP.

  • intégrée, de fait, dans la formation du jeune sportif.
  • associée lorsque les contenus athlétiques participent à l’augmentation de la charge d’une séance spécifique.
  • dissociée, lors d el’accéssionnau plus haut niveau et l’augmentation du nombre de séances d’entraînement.
ALLER EN FORMATION POUR MIEUX ENTRAINER, ALLEZ Y VITE !!!

A partir de ces données chacun choisira en connaissance de cause, l’approche qui lui convient le mieux en fonction de son public, de leur niveau et des motivations, mais toujours en cherchant à donner du plaisir.

CHRISTIAN PORNIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.